translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title translation missing: fr.general.icons.icon_title Lancer la vidéo

Pourquoi est-ce qu’on adore le coton bio?

Pourquoi est-ce qu’on adore le coton bio?

C’est le moment de choisir la prochaine pièce clé de votre garde-robe. Vous voulez profiter de votre futur achat pour avoir un impact vraiment positif? Foncez sur le coton bio! On vous explique tout:


Votre peau vous remerciera

On est déjà convaincu-e-s des bénéfices d’une alimentation bio. Manger bio évite la consommation de pesticides ayant des effets néfastes sur notre santé. On oublie souvent que la peau est l’organe le plus étendu de notre corps - pourquoi lui faire subir le port de vêtements pleins de produits chimiques? On n’exagère même pas: les champs de coton couvre 2,4% des terres agricoles mondiales, mais absorbent 24% des insecticides et 11% de tous les pesticides produits mondialement. Ça vous dit, une petite détox?


Les gens qui font pousser notre coton vous remercieront

Les champs de coton sont principalement situés dans des pays où les normes de sécurité et les standards environnementaux ne sont pas encore à des niveaux acceptables. Les produits chimiques utilisés pour faire pousser le coton partent directement dans les terres arables, les rivières et les nappes phréatiques. Ils sont la source d’une terrible pollution et présentent de réels dangers pour la santé. Les agriculteurs cultivant dans ces pays ne portent souvent pas de matériel de protection et sont directement exposés aux effets nocifs de ces produits chimiques. Les fermiers suivant les pratiques de l’agriculture biologique utilisent seulement des produits naturels et des pratiques fermières respectueuses de l’environnement pour écarter des nuisibles. Plus smart que les pesticides, non?


Vous permettrez à notre terre d’être fertile (même dans très très longtemps)

La monoculture consiste à ne faire pousser qu’un type de récolte dans de larges zones, année après année. Cela épuise les terres et tue la biodiversité. La culture de coton biologique favorise la rotation des cultures et la polyculture, ce qui permet à son tour de garder une terre riche et de favoriser la biodiversité. Vous avez entendu parler de développement durable? On est en plein dedans.


Vous traiterez l’eau comme une denrée précieuse

La culture du coton consomme beaucoup d’eau. Beaucoup, beaucoup d’eau. On a besoin de 20,000 litres d’eau pour produire 1 kg de coton (l’équivalent d’un t-shirt ou d’une paire de jeans, une fois transformé). Il est difficile de comparer la consommation en eau du coton bio à celle du coton classique, car elle dépend des paramètres liés à la zone du globe où il est produit et  au niveau d’expérience de l’agriculteur. Ce qu’on peut vous dire, c’est que des études faites en Inde et au Pakistan par la Better Cotton Initiative (“l’Initiative du Meilleur Coton”, soutenue par des groupes comme IKEA et Adidas) montrent que la culture du coton biologique économise 40 à 50% d’eau. On veut bien trinquer à ça!


Vous soutiendrez les agriculteurs “biologiques” en augmentant la demande globale

Pour les agriculteurs, le choix de passer au coton biologique n’est pas aisé. Seulement 1% des champs de coton sont biologiques aujourd’hui. Afin de recevoir la certification biologique, les champs doivent avoir été cultivés sans produits chimiques pendant au moins trois ans, et respecter des conditions très strictes au plan de la santé, du respect de l’environnement et des conditions de travail éthiques (vous pouvez les retrouver sur le site de la certification GOTS). Les rendements sont également plus faibles puisqu’on laisse la nature faire son travail, tout en sachant que cela prend un peu plus de temps. Mais au bout du compte, passer à l’agriculture biologique peut être plus rentable pour les agriculteurs lorsque l’on sait que les produits chimiques peuvent représenter jusqu’à 60% de leurs coûts, et que le coton biologique se vend plus cher. Les agriculteurs détiennent également les semences de coton et peuvent les réutiliser d’année en année, contrairement aux semences d’OGM (organismes génétiquement modifiés). 90% du coton “conventionnel” cultivé mondialement est génétiquement modifié. Les agriculteurs cultivant ce coton conventionnel doivent racheter chaque année les semences aux grands groupes de chimie auxquels elles appartiennent.


Est-il besoin d’en dire plus?

Patagonia, l’une des marques environnementalement les plus engagées (et notre inspiration sur bien des points), a pris la décision de transformer sa chaîne de production et d’utiliser uniquement du coton biologique en 1994. Plus d’excuses pour se mettre au coton bio en 2018!


Prêt-e-s à faire une différence sur la planète? On vous attend avec nos robes 100% coton bio!

 

Pour plus de douceur déposée dans votre boîte mail chaque semaine, inscrivez-vous à notre mailing list sur notre page principale.

  • Postez l'auteur
    Maëlle Chérubin